apport pour un premier achat immobilier

Premier achat immobilier : quel est l’apport minimum pour décrocher un crédit ?

Dans le cadre d’un premier achat immobilier, les banques exigent généralement un apport personnel d’au moins 10 % en plus des frais divers. S’il n’existe pas d’apport personnel minimal obligatoire, les organismes bancaires privilégient logiquement les dossiers justifiant d’un apport suffisant par rapport à la nature et au prix du bien à acquérir.

Un apport personnel d’au minimum 10 % du montant total de l’achat

Vous souhaitez acheter votre première résidence principale ? Dans ce cas, les banques demanderont généralement 10 % d’apport personnel. Pour rappel, l’apport personnel correspond à une somme d’argent investie en propre par un acheteur lors de son crédit. Cette somme offre un gage de sérieux et de solidité de votre projet immobilier. Il reflète également votre capacité à absorber un coût entre votre loyer actuel et vos futures mensualités de crédit. Enfin, le fait de régler d’avance une faible part de son logement permet d’assurer une certaine marge de sécurité en cas de baisse des prix immobiliers.

En règle générale, les établissements bancaires préfèrent les emprunteurs disposant d’un apport personnel de 20 %. Attention cependant, l’emprunteur ne doit pas vider ses économies pour constituer cet apport. Il est conseillé de conserver une épargne de précaution pour faire face aux imprévus ou effectuer des travaux dans la nouvelle résidence.

Comment constituer son apport personnel ?

L’apport personnel peut provenir de la revente d’un logement, d’une donation ou d’un héritage. Habituellement, cet apport est le fruit d’une épargne constituée sur plusieurs années via différents placements comme le Plan Epargne Logement (PEL), un Compte Epargne Logement (CEL) ou un simple Livret A.

Les employés qui bénéficient d’une épargne salariale au sein de leur société peuvent compléter leur mise de départ. Il faut savoir que l’acquisition d’une résidence principale donne droit au déblocage anticipé des sommes placées sur un PEL ou un Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO). Peuvent également être considérés comme un apport personnel : le Prêt à taux zéro (PTZ), le prêt Action logement (1 % Logement) et le Prêt Epargne Logement. Toutefois, cela varie selon les banques.

Ainsi, plus votre apport personnel sera important, meilleures seront les conditions accordées par le prêteur. L’apport personnel rassure la banque sur le risque d’impayés. Une avance significative réduit ces risques et permet de profiter d’un taux d’emprunt plus intéressant.

Simulation de prêt immobilier

Publié dans Investissement.