Trouver logement etudiant

Comment trouver son logement étudiant ?

Tout d’abord il faut distinguer les différents types de logements :

Les résidences privées

Les résidences privées (proposées sur le site internet Studylease.com) ont l’avantage d’être standardisées, elles permettent d’accéder à un logement étudiant de haut standing, meublé et tout équipé, sécurisé, dans lequel l’occupant pourra arriver et poser ses valises.

Les cités U

Les cités universitaires sont une bonne solution de logement étudiant pour les personnes qui ont des revenus modérés. Pour y accéder, il faut déposer un dossier social et être sélectionné.

Les foyers

Les foyers diffèrent des résidences de par le mode de vie qu’ont les occupants : horaires contrôlés, partage des repas, cuisine et salle de bain en commun, leur mécanisme est semblable à celui d’un internat avec un peu plus de liberté.

Le Crous

Le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) de Paris dispose de 6600 logements dans 70 résidences universitaires. Tout étudiant intéressé doit d’abord se constituer un dossier social étudiant (DES) sur le site internet du Crous afin de faire une demande de bourse et de logement étudiant, dont la réponse arrive entre les mois de juin et d’octobre. Les logements sont destinés aux étudiants boursiers inscrits dans un établissement dépendant de l’académie de Paris.

L’internat

Les demandes en internat se font lors de la procédure Admission post-bac ou à partir de septembre en déposant un dossier directement dans l’établissement visé. En cas de désistement, l’internat décide alors de puiser dans les demandes en liste d’attente. Attention, mieux vaut se déplacer avec tous les documents (le dernier avis d’imposition notamment). Bon à savoir, les étudiants boursiers sont privilégiés, ainsi que les provinciaux mais les étudiants de banlieue ont aussi leur chance.

Chez une personne âgée

Habiter chez une personne âgée et lui rendre quelques services en échange d’une chambre peut être tentant. Des dizaines d’associations mettent en lien les deux générations avec plus ou moins de succès, car souvent il y a plus de jeunes que de seniors. Le tarif peut être différent selon les services rendus. Il peut même être gratuit si le jeune s’engage à être présent tous les soirs à l’heure du dîner, avec une soirée libre par semaine et deux week-ends par mois.

Voici les 10 points à penser avant de se lancer selon Studylease :

1 – SÉLECTIONNEZ INTELLIGEMMENT LE QUARTIER

Pour bien évaluer tous les aspects de votre future location, vérifiez la proximité des écoles, des transports et des services. Pensez à discuter avec les commerçants et les voisins qui peuvent être une mine de renseignements et vous alerter sur d’éventuelles nuisances.

2 – FAIRE PREUVE DE RÉACTIVITÉ

Après avoir envoyé de nombreux mail et que vous avez enfin une réponse, appeler dans l’heure ou au maximum la demi-journée qui suit la réception du mail. Et si l’agence ou le propriétaire est sur répondeur, ne pas se contenter de laisser un message mais rappeler une heure plus tard.

3 – PEAUFINEZ VOTRE DOSSIER DE LOCATION

Les bailleurs craignent toujours les impayés et font en sorte, lorsqu’ils sélectionnent leurs locataires, de prendre celui qui comporte, à leurs yeux, le moins de risques. Lorsque vous visitez le logement, ayez toujours votre dossier sur vous, avec tous les documents susceptibles de vous être réclamés : – Trois dernières fiches de paie – Dernier avis d’imposition.

4 – LES FRAIS D’AGENCE

Attention, ce n’est pas parce que vous trouvez votre appartement sur Internet que vous ne paierez pas de frais d’agence ! Comme toujours, cela dépendra de qui vous propose le logement

5 – ATTENTION A L’ÉTAT DES LIEUX

Bien souvent négligé par les étudiants, il s’agit pourtant d’une étape cruciale de l’emménagement. En effet, presque tous les problèmes ou détails qui ne sont pas signalés sur l’état des lieux d’entrée pourront être imputés au locataire.

6 –  PLUTÔT UNE VISITE EN FIN DE JOURNÉE

Vous ne pourrez pas forcément fixer l’heure de la visite mais, si cela est possible, préférez visiter le logement en fin d’après-midi. Vous pourrez ainsi mieux évaluer le bruit du voisinage à une heure où les appartements sont occupés et les habitants utilisent les parties communes.

7 –  LES ÉQUIPEMENTS (OUVERTURES, ÉLECTRICITÉ, PLOMBERIE…)

Lors d’une visite, vous êtes en droit de tester les équipements. N’hésitez pas à ouvrir les fenêtres, les portes… Faites couler l’eau des robinets pour vérifier la pression, le temps de l’arrivée de l’eau chaude, s’il n’y a pas de fuites… Si l’eau est coupée pendant la visite, vous pouvez demander à ajouter une réserve en annexe du bail. Vérifiez, ou demandez à l’agent immobilier, si l’électricité est aux normes. Repérez l’emplacement des prises (tv, téléphone…).

8 – LES AIDES DE LA CAF

Si vous êtes éligible à une aide des Caisses d’allocations familiales (CAF), vous devez faire votre demande au plus vite une fois entré dans les lieux, car les dossiers mettent parfois un certain temps à être traités. Autre point important : la CAF exige que le logement soit « décent » pour verser une aide.

9 – NE PAYEZ RIEN AVANT DE SIGNER LE CONTRAT

Le versement du premier loyer et du dépôt de garantie s’effectue lors de la signature du bail. Pas question de payer quoi que ce soit avant. Chez nous, dépôt de dossier est gratuit et sans engagement.

10 – SI VOUS RENCONTREZ UNE DIFFICULTÉ, PARLEZ-EN AU PROPRIÉTAIRE

N’attendez pas d’avoir la tête sous l’eau pour régler un problème de paiement de loyer. Au contraire, dès que vous avez une difficulté, il vaut mieux l’expliquer au propriétaire qui sera sans doute plus conciliant que si vous fuyez la discussion. En outre, un loyer non payé peut se régler par un étalement, mais lorsque la dette prend de l’ampleur, cela devient plus difficile.

Publié dans Immobilier.