5 pièges à éviter pour l’achat d’une maison ancienne

5 pièges à éviter pour l’achat d’une maison ancienne

L’achat d’une maison est un projet important pour les ménages, pour certains cela peut virer au cauchemar. Voici 5 pièges à éviter lors de l’achat d’une maison ancienne.

Piège 1 : les visites

Si vous visitez une maison ou un appartement, tâchez de faire plusieurs visites et à des horaires différents. En variant les heures et jours de visites, vous disposez d’un meilleur jugement sur votre vision du bien. Cela permet de savoir s’il n’y a pas des nuisances sonores, odorantes ou encore des problèmes dans le quartier concerné.

Si l’agent immobilier ou le propriétaire vous proposent toujours le même horaire de visite, demandez à changer. Par exemple, venir un samedi matin ou autre.

Piège 2 : l’aspect visuel

Tout le monde n’est pas un expert du bâtiment mais il y a des signes fortement reconnaissables qui permettent d’établir un jugement de qualité sur l’état de la maison ou de l’appartement. La toiture, les murs et tout ce qui a attrait à la structure de la maison sont les points sensibles à inspecter. Il faut demander à voir la toiture de l’intérieur pour vérifier si les poutres sont en bon état.

Les traces d’humidité sont également un signe vital sur l’état d’une maison, inspecter le bas des murs et les plafonds permettra de voir si des traces d’humidité sont présentes sans oublier la cave, qui est à l’origine de nombreux soucis d’humidité, notamment à cause des remontées capillaires. Si c’était le cas, seul un cuvelage de la cave permettrait d’y remédier.

Piège 3 : zones à risques

Certains logements peuvent se situer dans des zones à risques, c’est-à-dire pouvant faire l’objet de risques naturels comme des inondations, des risques sismologiques ou encore des risques technologiques. Le vendeur est tenu d’informer l’acheteur et doit lui fournir un état des risques de moins de 6 mois. Pensez à demander ce document dès la première visite.

Piège 4 : la règlementation

De nombreux logements anciens ne sont plus en accord avec la règlementation qui a évolué ces dernières années, notamment lorsqu’on évoque l’amiante, le plomb ou encore les termites. Le vendeur est tenu de réaliser un contrôle technique du logement par un professionnel agréé si son bien est concerné.

De plus, il devra réaliser un diagnostic de performance énergétique. De nombreux vendeurs mettent en vente leur bien sans réaliser le diagnostic de performance énergétique et repousse sa réalisation jusqu’à la signature. Il faut donc exiger ce document avant de signer l’achat de la maison ou de l’appartement afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Piège 5 : le coup de cœur

De nombreux acheteurs tombent sous le charme d’un bien et tendent à en oublier les aspects négatifs. Le coup de cœur existe mais il faut rester prudent et ne pas se laisser avoir par quelques points positifs qui laisseraient de côté de nombreux points négatifs. L’achat d’une maison ou d’un appartement reste un investissement conséquent, il faut donc bien réfléchir avant d’agir.

Acheter une maison ou un appartement : les pièges éviter

Les pièges à l’achat existent mais il est conseillé de rester le plus objectif possible. C’est-à-dire qu’il faut rester prudent mais ne pas voir systématiquement des pièges partout. Lorsque vous avez un doute, une aide extérieure est la bienvenue, c’est-à-dire qu’il ne faut pas hésiter à demander l’avis d’un ami, de la famille, d’une connaissance ou si besoin d’un expert immobilier.

Publié dans Immobilier.