Quand les prix immobiliers ne baissent quasiment plus

Si l’année 2015 s’annonce relativement bonne pour le marché immobilier, il faut savoir que les prix immobiliers terminent l’année en hausse, selon les notaires de France.

Immobilier : hausse des volumes de ventes

Après un début d’année très timide sur le marché immobilier, force est de constater que l’heure est à la reprise, selon les récentes statistiques publiées par les notaires de France.
Sur une période allant de septembre 2014 à septembre 2015, le volume de ventes de logements s’est repris et affiche une progression de 4,2 % par rapport à l’année précédente.

Les notaires constatent que ce sont les ventes enregistrées à partir du mois de juin qui ont clairement redynamisé le marché immobilier, même si la morosité du début d’année fait toutefois relativiser cette tendance.

Par ailleurs, les volumes de ventes restent 6,2 % inférieurs aux niveaux annuels moyens atteints entre 1999 et 2007, même si les volumes de transactions ont enregistré une hausse de 18 % dans le Nord et dans la Gironde, 20 % dans le Calvados ou encore 17 % dans les Alpes Maritimes.

Immobilier : les prix augmentent dans les grandes villes

Dans leur rapport, les notaires de France notent que ces 10 dernières années, les prix immobiliers se sont envolés dans l’ensemble des grandes métropoles Françaises.

De 2005 à 2015, Bordeaux, Lyon, Nice et villes de plus de 150 000 habitants ont vu les prix de leurs logements grimper d’au moins 20 %.

Dans les détails, les prix ont augmenté de 57 % à Bordeaux, la progression est de 42 % à Lyon, Lille enregistre une hausse de 36 %, Strasbourg (+29 %) et Toulouse (+29 %). Dans ces grandes métropoles, ceux qui ont acheté il y a 10 ans ont certainement fait une belle opération.

A l’inverse, depuis 2015, les prix ont baissé dans deux grandes villes. Il s’agit de Saint Etienne (-6 %) et de Toulon (-2 %), tandis qu’ils sont restés très stables dans 3 autres grandes villes comme Grenoble, Angers et Reims.

Publié dans Immobilier.